Détails

Espaces extérieurs d’une résidence — Courbevoie

AMENAGEMENTS  DES ESPACES EXTERIEURS  D’UNE RESIDENCE COMPOSEE DE 18 BATIMENTS DE LOGEMENT DES ANNEES 70

 

Client : Courbevoie Habitat OPH

Surface: 1.2 ha

Calendrier: 2016 -2017

   

Fermer

Salle des fêtes — Beynes

Salle des fêtes — Beynes

Détails

Salle des fêtes — Beynes

CONSTRUCTION D'UNE NOUVELLE SALLE DES FÊTES AU CŒUR DE LA VALLÉE DE LA MAULDRE

   

Inscrite dans le grand paysage de la vallée de la Mauldre, la nouvelle salle des fêtes de Beynes devient un élément structurant de cette petite ville aux hameaux satellitaires. Situé en entrée de ville, posé dans la pente d’un terrain, le bâtiment surplombe la départementale et la voie de chemin de fer qui se croisent en contre-bas. À l’écart de toute urbanité, l’édifice occupe stratégiquement un terrain vaste afin de confronter l'échelle domestique de son contexte proche fait de nappes pavillonnaires et l'échelle d'un territoire agricole maillé de grandes infrastructures.

A la croisée d’une icône de « roadside » architecture et d’une réinvention régionaliste de la grange agricole, la salle des fêtes émerge du terrain par un volume minéral à la matérialité douce, recouvert d’une fine toiture à deux pans se découpant dans le paysage.La salle des fêtes est composée de trois éléments architecturaux dont les rôles et l’identification sont rendus évidents par le changement de matérialité.

Trois matériaux composent le bâtiment : un socle en béton teinté dans la masse pour ancrer le volume bâti au sol ; des panneaux en bois cinq plis comme élément de transition entre intérieur et extérieur ; de la tôle métallique comme élément aérien qui dialogue avec le ciel et le grand paysage.

Le socle en béton teinté dans la masse ancre l’objet architectural dans son terrain. Dépassant la simple fonction de mur et de volume protecteur, le socle s’élargi tel un attique et développe une terrasse permettant d’habiter la pente et le paysage lointain. Sur ce socle, se pose la charpente bois de la toiture qui délimite l’objet et son accroche au ciel. Cette strate supplémentaire est rendue lisible par la scission nette entre le béton du socle et un traitement extérieur plus aérien en bardage bois qui souligne alors son rôle de médiateur. Enfin, la toiture métallique se déploie en deux pans indépendants et parachèvent l’édifice en amplifiant son interaction avec le paysage. Ses inclinaisons, sa légèreté et sa matérialité en font un élément déterminant dans le dialogue entre le paysage, les pavillons qui lui font face et le programme.

Le double contexte de la salle des fêtes amène à appréhender sa composition en deux étapes : d’abord par la présentation d’éléments immédiatement saisissable à l’échelle du paysage, puis par l’attention portée au détail de la texture et de l’assemblage de matériaux complémentaires.

     

Maître d’ouvrage : Ville de Beynes

Surface : 400 m²

Calendrier: Livré en 2023

Équipe: Graal (architecte mandataire), Studio Hamac (architecte associé suivi de chantier), Atelier Masse (structure),Sunsquare (fluides), Cabinet Philippe Grandfils (économiste), Atelier Climatique (HQE), Slam (acoustique)

Fermer

Hôtel de ville — Villiers-le-Bel

Hôtel de ville — Villiers-le-Bel

Détails

Hôtel de ville — Villiers-le-Bel

REHABILITATION LOURDE ET EXTENSION DE L’HOTEL DE VILLE DE VILLIERS-LE-BEL DANS LE CADRE DE LA CENTRALISATION DES SERVICES DE LA VILLE

 

Le projet a pour but de transformer un bâtiment institutionnel introverti en possibilités de dialogue avec son tissu urbain et son contexte social.  Développer une écriture architecturale unique pour offrir une cohérence à cette partie du centre-ville en pleine mutation permettra à la nouvelle extension de fabriquer un dispositif qui a comme but de clarifier ce qui existe déjà. Les baguettes verticales en céramique de l’enveloppe permettent d’unir l’extension et l’existant par sa matérialité minérale.  L’ensemble peut alors se lire comme un élément de négociation entre l’accumulation de différents bâtiments composant la mairie actuelle.

Inséré entre les deux bâtiments existants, la nouvelle extension s’encastre dans une emprise au sol très contrainte.  Un espace résiduel se transforme alors en un hall où  la  transparence  de la façade permet  au parvis de se prolonger à l’intérieur du bâtiment tout en permettant aux citoyens d’effectuer leurs formalités en toute tranquillité.  Depuis le côté ouest, le volume se sépare en toits à deux pentes afin de rappeler les origines  pavillonnaires d’un petit village devenu pendant les années 60 un étonnant carrefour multiculturel.

   

Maître d’ouvrage : ville de Villiers-le-Bel

Surface : 2370 m²

Calendrier: 2015-2021

Photographe : Maxime Verret

 

Fermer

Restaurant universitaire — Cergy-Pontoise

Restaurant universitaire — Cergy-Pontoise

Détails

Restaurant universitaire — Cergy-Pontoise

EXTENSION ET RESTRUCTURATION DU RESTAURANT UNIVERSITAIRE LE PARC A CERGY-PONTOISE

 

Prenant place au cœur du parc de la préfecture de Cergy, la restructuration et l’extension du restaurant universitaire est l’occasion de rétablir un lien avec un espace public paysager d’envergure tout en l’adaptant aux exigences programmatiques actuelles.

Un kiosque en structure mixte bois et acier se pose habilement sur la toiture du restaurant initial imposant un élément dialoguant avec la dimension urbaine et paysagère. Conçu comme un pavillon léger posé sur un socle minéral topographique, le kiosque devient un élément d’unification entre les différentes parties du restaurant, lui permettant d’affirmer sa présence tout en assurant la cohérence architecturale de l’ensemble. Les ouvertures de l’existant sont conçues en continuité de l’enveloppe du kiosque créant un ensemble rythmé en relation avec le parc.

En s’appuyant sur ses qualités intrinsèques, les interventions sur l’ouvrage existant consistent à renforcer le rapport entre intérieur et extérieur, pour apporter davantage de lumière et de vues aux espaces de restauration et valoriser leurs usages.

A travers une conception sobre et économe, le projet démontre comment le travail sur l’existant accompagne le repositionnement d’un programme ordinaire, tel qu’un « resto U », lui permettant par le biais de l’architecture de réinterroger ses usages et sa programmation.

     

Maître d’ouvrage : CROUS de Versailles

Surface : 2 310m²

Calendrier: 2019-2021 (livré)

Équipe: I+A Laboratoire des stuctures (structure); Choulet (fluides); Eco+construire (économiste); Arwytec (cuisine); 2IDF (vrd); SLAM (acoustique)

  Prix: Nommé au Prix 10+1 2022

 

DOSSIER DE PRESSE

Fermer

Étude urbaine — Honfleur

Étude urbaine — Honfleur

Détails

Étude urbaine — Honfleur

ETUDE STRATEGIQUE POUR LA REQUALIFICATION DU CENTRE-EST DE LA VILLE DE HONFLEUR

     

Maître d’ouvrage : Communauté de Communes du Pays de Honfleur–Beuzeville (CCPHB)

Surface : 21 ha

Calendrier: 2022-2023 (études en cours)

Equipe: TTK (mandataire, mobilités); Franges Paysage (paysagiste)

 

Fermer

28 logements — Paris

28 logements — Paris

Détails

28 logements — Paris

CONSTRUCTION D’UNE PENSION DE FAMILLE DE 28 LOGEMENTS

   

Maître d'ouvrage : Paris Habitat OPH

Surface : 850 m²

Calendrier: 2020-2022 (chantier en cours)

Équipe: Atelier Masse (structure); Innovation Fluides(HQE et fluides); Grandfils (économiste); Adret (environnement)

Illustration: Martin Etienne

     

Fermer

Centre de loisirs — Athis-Mons

Centre de loisirs — Athis-Mons

Détails

Centre de loisirs — Athis-Mons

CONSTRUCTION D’UN CENTRE DE LOISIRS A ATHIS-MONS

   

Imaginé comme un élément inscrit dans son territoire fluvial et ferroviaire, le bâtiment se pose sur un socle fédérateur minéral et déploie une enveloppe protectrice garantissant l’intimité des espaces intérieurs tout en leur permettant de s’ouvrir généreusement vers l’extérieur.

Composée de voiles en béton courbés et teintés dans la masse de couleur gris rosé, la façade vibre et interagit avec la lumière, le point de vue et les déplacements. Il s’agit de dépasser l’imaginaire lié aux bâtiments de petite enfance pour mettre en place un élément qui rassemble et protège. La courbe donnée aux voiles de béton permet également l’emboîtement des panneaux et de dissimuler les joints entre eux en conférant à l’ensemble un rythme élégant et léger.

Ce projet a été conçu comme un « équipement essentiel ». Loin d’une conception complexe et coûteuse, le centre de loisirs Jaurès mise sur l’économie du projet et une fine enquête territoriale et d’usage afin d’offrir à la ville d’Athis-Mons un équipement sobre, adaptable et durable.

     

Maître d’ouvrage : Ville d'Athis-Mons

Surface : 610 m²

Calendrier: 2018-2019

Équipe: Astuce béton (structure); Sunsquare (HQE et fluides)

Photographies: Schnepp Renou

Prix: Nommé au Prix 10+1 2020

         

DOSSIER DE PRESSE

Fermer

Salle des fêtes — Orly

Salle des fêtes — Orly

Détails

Salle des fêtes — Orly

CONSTRUCTION D’UNE SALLE DES FETES

   

Le territoire d’Orly connu surtout pour ses activités aéroportuaires est avant tout un territoire habité. Le site semble un lieu à part, appartenant à la fois au grand paysage de l’aéroport et à l’intimité de cette frange de ville composé d’un tissu pavillonnaire et de bâtiments logistiques. Orientées face aux pistes, les salles se déploient suivant deux volumes cubiques de mêmes dimensions qui tentent de s’éloigner de la typologie du hangar pour se rapprocher de l’échelle domestique de l’habitation. Deux lectures du bâtiment s’offrent aux vues lointaines et proches par un jeu d’imbrications et de matérialités entre les volumes des salles, qui reprennent la typologie de la maison à deux pans, tandis que l’enveloppe métallique cubique répond aux hangars industriels contigus.

Conçue entièrement en ossature bois, la structure du bâtiment abrite un large espace convivial modulable en deux ou trois salles dont les profondes retombées de poutre forment des alcôves acoustiques. L’alternance des portiques et des poutres en bois rythme l’intérieur des salles, laissant apparaitre le système constructif qui compose le bâtiment lui conférant une ambiance domestique.

L’enveloppe en bardage ondulé perforé constituant l’habillage du complexe de façade confère à l’ensemble sa dimension publique et institutionnelle, permettant à la salle des fêtes de renforcer sa présence dans ce paysage péri-urbain et d’offrir une image changeante et renouvelée de l’équipement par des jeux de reflets et de transparence.

Conçue à travers une grammaire dictée par une forte économie des moyens (moins de 1900 €/m²) la nouvelle salle de fêtes d’Orly reste généreuse par ses usages et son fonctionnement qui permettront à la commune d’accueillir de multiples événements sur un site aux accroches territoriales emblématiques pour Orly.

     

Maître d’ouvrage : Ville d'Orly

Surface : 630m²

Calendrier : 2018-2021 (livré)

Equipe : LM ingénierie (structure) ;  Axpacaal (thermique et fluides)

 

DOSSIER DE PRESSE

Fermer

114 logements étudiants — Paris

114 logements étudiants — Paris

Détails

114 logements étudiants — Paris

CONSTRUCTION DE 114 LOGEMENTS ETUDIANTS

   

L’opération prend place entre l’espace culturel du Centquatre et la rue de Riquet. Le programme composé de 114 logements étudiants et d’un commerce, est généré par la capacité de la parcelle à dégager un volume simple et vertical. L’enveloppe est constituée de voiles préfabriqués en béton dans lesquels se positionnent de généreuses ouvertures vitrées permettant à la masse de s’alléger tout en révélant la logique constructive de l’ensemble.

     

Maître d’ouvrage : Nexity

Surface : 2 910 m²

Calendrier: 2017-2022

Equipe: fluides: Pouget, structure: ES BAT,

agriculture urbaine : Sous Les Fraises, qualité de l’air et HQE : QUIOS

Photographe : Clément Guillaume

 

Fermer

Étude urbaine — Limay

Étude urbaine — Limay

Détails

Étude urbaine — Limay

LIMAY FRANGE-EST : ETUDE URBAINE DANS LE CADRE DE LA RÉNOVATION URBAINE DU SECTEUR DES HAUTES-BASSES MEUNIÈRES ET CHAMPARTS-WILSON-LA CHASSE

     

Tout en s’attachant aux potentialités locales existantes et futures Limay Frange-Est se projette dans son territoire et s'affirme en tant que quartier périurbain équipé, durable avec une qualité de vie axée sur les potentialités de ses espaces ouverts.Pour cela trois orientations stratégiques sont identifiées auxquelles le NPRU doit répondre pour rendre possible cette vocation du quartier Limay Grand Est.

- Le quartier Nord sera inscrit comme polarité fonctionnelle grâce à ses nombreux équipements, ses paysages maîtrisés et équipés directement reliés aux habitations réhabilitées. Quant au quartier Sud, sa valorisation comme porte d’entrée du nouveau quartier reste primordiale

- Le territoire dispose d’ores et déjà de potentialités paysagères de la coulée verte, qui, en les valorisant et en les améliorant, requalifieront les espaces ouverts à l’échelle des résidences et du grand paysage.

- Le développement urbain de Limay Grand Est fera rayonner le quartier dans son territoire en l’inscrivant dans une démarche exemplaire de développement durable

     

Maître d’ouvrage : Grand Paris Seine & Oise

Surface : 42 ha

Calendrier: 2020-2022

Equipe: Davide Costelli (paysagiste);  Tetra (programmation); Paris Sud Aménagement (stratégie et économie urbaine); Capterre (environnement)

Photos: Clément Guillaume

 

Fermer

Résidence étudiante — Cergy Pontoise

Résidence étudiante — Cergy Pontoise

Détails

Résidence étudiante — Cergy Pontoise

REHABILITATION ET EXTENSION DE 140 LOGEMENTS ETUDIANTS

   

Maître d'ouvrage : CROUS de Versailles

Surface : 4 405 m²

Calendrier: 2021-2023 (chantier en cours)

Équipe: I+A (structure); SOLab (HQE, acoustique et fluides); Eco+Construire (économiste); Samex (désamiantage)

Photographies : Clément Guillaume

     

Fermer

Centre sportif — Paris

Centre sportif — Paris

Détails

Centre sportif — Paris

CONSTRUCTION D'UN  CENTRE SPORTIF A PARIS

 

Maître d'ouvrage: Ville de Paris (direction de la jeunesse et des sports)

Surface: 3280 m²

Calendrier: 2018-2021 (chantier en cours)

Équipe : LGX (BET TCE, économiste), A2C Sport  (consultant sportif)

Photographe : Clément Guillaume

Fermer

Étude urbaine — La Celle-Saint-Cloud

Étude urbaine — La Celle-Saint-Cloud

Détails

Étude urbaine — La Celle-Saint-Cloud

ETUDE URBAINE POUR LE RENOUVELLEMENT DU DOMAINE BEAUREGARD

     

En regardant et en "habitant" Beauregard, le travail d'enquête a permis de définir le site en trois territoires habités : le versant, les îlots, le sous-bois. Notre stratégie est de réinterroger le paradigme de ce "Q